<

20 Mar 2012    Reports/ Presentations
Häberli, Christian


Right to Food and Right to Water: Même défi ?

Right to Food and Right to Water: Même défi ?

Presentation by Christian Häberli at the W4W 2nd Interdisciplinary Colloquium on Water, Vital Need and Global Justice (2e Colloque Interdisciplinaire "Eau, besoin vital et Justice Globale"), Geneva, 20 March 2012.

Résumé
 
Mon domaine de recherché particulier est le droit international en matière de sécurité alimentaire. C’est là que je cherche les règles internationales économiques susceptibles de faire couler l’eau là où elle fait le mieux pousser la nourriture nécessaire aux 9 milliards d’êtres humains que nous serons dans moins de 40 ans, sans parler des bêtes et des plantes et d’autres usages faits avec une ressource qui est locale avant de traverser une voire plusieurs frontières mais qui ne peut être transportée d’un bout du monde à l’autre sans être embouteillée, ou incorporée dans un produit agricole (« eau virtuelle »). Cet aspect territorial fait pour moi la différence fondamentale par rapport à l’agriculture, et bien davantage encore par rapport aux produits manufacturés et aux services qui sont désormais globalisés. L’eau appartient donc en principe à celui qui possède la source, ou la terre dans laquelle elle est enfouie. Les traités et les accords d’exploitation et de gestion peuvent contribuer ou empêcher la justice globale et la sécurité alimentaire. Dans ce dernier cas la politique et le droit reflètent les rapports de force et non pas les enjeux économiques, et encore moins l’équité dans une optique de justice distributive. De même, les subventions par exemple à l’irrigation ne vont pas forcément dans ce sens non plus. Alors même que l’objectif susmentionné est clair c’est donc tout un éventail de questions qu’il faut poser dans cette recherche avant de pouvoir songer aux solutions.

Executive Summary

My specific research focus is on the international economic law aspects of food security. Such rules – and the absence thereof – may serve as indicators in the search for economics ensuring that water will best produce the food needed for 9 Billion people in 2050, and animals, and plants, and other use made of this resource. Unlike agriculture, manufactures and services, water is a local resource before it may cross international borders, but it cannot be transported all over the world except in bottles or incorporated in foodstuffs (“virtual water”). International agreements and contracts can promote or disserve global justice. In the latter case politics and law diverge from economic sense, and even less are they equitable in a sense of re-distributive justice. The same goes for (irrigation) subsidies. Even though the objective is clear, we have first to ask the right questions before thinking of the solutions.

Right to Food and Right to Water: Même défi ?